Union Dax Gamarde

Site officiel

Les équipes 2019/2020


Posté le 09 Mai 2011 1 569 vue

« Un aboutissement »

Mardi, 5 avril

En s'imposant face à Montauban le week-end dernier (70-50), l'UDG a définitivement validé son ticket pour la N2 au terme d'une saison pleine de rebondissements.La joie des joueurs de l'UDG, dans les vestiaires, peu après la fin du match décisif les opposant à Montauban (70-50). photo Philippe salvatDès la fin du premier quart-temps (29-11), l'issue de la soirée ne faisait plus grand mystère. En s'imposant logiquement face à Montauban (70-50), l'UDG allait valider son ticket pour la N2 et les supporteurs de l'Union pouvoir exulter. « Pour moi, c'est un aboutissement, expose Denis Mettay, le coach udégiste. Je ressens plus du soulagement qu'autre chose. La véritable explosion de joie, elle a eu lieu à Rodez. Après, il nous fallait valider la montée pour de bon. Mais les gars ont été sérieux. Nous n'avons jamais douté. Maintenant, on va savourer et faire la fête à Gamarde le week-end prochain. Là où tout a commencé pour le club. »Car il ne faut pas oublier qu'il y a quelques années encore, le clocher gamardais ne faisait pas vraiment partie de l'élite landaise. « Cette montée, c'est la concrétisation de 14 ou 15 ans de travail, explique Jean Lamaignère, coprésident de l'UDG. Quand j'ai repris ce club, à l'époque, nous évoluions en Promotion départementale, le plus bas niveau… » Depuis, le club a atteint la Nationale et décroché deux Coupes des Landes. Pas mal comme « success story ».« Un calendrier démentiel »Alors, au final, si la soirée de samedi dernier a manqué de suspense, peu importe. Et puis, des rebondissements et autres retournements de situation, cette saison, l'UDG en a connus tellement (lire encadré ci-contre). Et ce n'est d'ailleurs peut-être pas fini. Car Dax-Gamarde-Goos reste inscrit dans trois compétitions, et pas des moindres : le championnat de N3 et ses play-offs, avec en ligne de mire, un titre de champion de France, ainsi que les deux coupes, la « Sud Ouest » et celle des Landes. « On va faire face à un calendrier démentiel, expose Denis Mettay, avec parfois deux matches par week-end. » « À un moment donné, il va falloir que nous fassions des choix », s'inquiète, quant à lui, un Jean Lamaignère partagé lorsqu'on lui demande quel trophée lui ferait le plus plaisir… « Si vous demandez au président, je répondrais le titre de champion de France, parce que ça n'arrive pas tout le temps. Si vous posez la question au Landais, je vous dirai que je préfère la Coupe des Landes bien sûr ! » La fin de saison udégiste ne manquera donc pas de piquant, mais comme le rappelle le coach, « maintenant que l'objectif prioritaire, la montée en N2, est atteint. On est plus détendu… »En attendant de pouvoir profiter de ces bonus propres aux millésimes à succès, président et entraîneur admettent déjà commencer à penser au futur de l'UDG. « Pour l'instant, on savoure, avoue Denis Mettay. Mais le travail pour la saison prochaine va rapidement démarrer, car ça va être très compliqué en N2. On va essayer d'améliorer l'équipe, même si elle est déjà très compétitive. Selon moi, le niveau, elle l'a déjà. » En coulisse, Jean Lamaignère souhaite, lui, « poursuivre le pacte avec Dax. Pour l'instant, ça s'est très bien passé. Que ce soit avec la mairie ou les partenaires. Peut-être devra-t-on simplement essayer d'accrocher un peu plus le public dacquois pour avoir plus de monde. Mais nous devons aussi faire attention à nos racines, et ces racines, elles se trouvent à Gamarde ». C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes, dit-on. Celle de l'UDG s'avère décidément excellente

 


Partager sur


Connectez-vous pour rédiger votre commentaire !