Union Dax Gamarde

Site officiel

Les équipes 2019/2020


Posté le 09 Mai 2011 1 370 vue

N3M : Dans la poche pour l'Union Dax-Gamarde

Lundi le 5/4-2004

En s'imposant, l'Union a validé son ticket pour la Nationale 2

Les joueurs de l'UDG peuvent exulter, ils sont en N2. philippe salvat © www.sudouest.fDepuis sa victoire obtenue à Rodez le 5 mars dernier lui ayant permis de reprendre la 1re place, l'UDG avait pas mal de cartes maîtresses dans son jeu et en les distillant à bon escient par la suite, comme ce fut encore le cas ce week-end face à Montauban, a verrouillé pour de bon la pole position et cela quels que soient les résultats de la dernière journée. Une vive satisfaction et un gros soupir de soulagement pour l'ensemble du club et l'entraîneur, Denis Mettay : « Certes, ce ne fut pas notre meilleur match de la saison, loin s'en faut, mais dans des cas comme celui-là, la manière, on s'en moque un peu, seul le résultat compte. Ce qui m'importait le plus, c'était de ne pas jouer la saison sur un dernier match décisif comme cela aurait pu être le cas si d'aventure il y avait eu défaite ce soir. »Cependant, vu le déroulement de la soirée, jamais l'inquiétude ne vint réellement troubler sa sérénité ainsi que celle de sa troupe. Vite mis sur orbite par ses artilleurs Lalande et Mansanné, sans oublier le roc Scroffernecher, l'UDG, en moins de 2 minutes, menait déja 9-0.Un large sourireMontauban faisait de son mieux mais avec une rotation limitée (8 joueurs inscrits sur la feuille de match) subissait de plein fouet la domination locale. Deux tirs primés de Daudignon et Brocaires en fin de quart laissaient présager une éventuelle punition (29-11, 10e).Peut-être grisé par ce net avantage, l'UDG balbutiait son basket, surtout en attaque car la défense, elle, restait fidèle à sa réputation. Un 12 à 12 sanctionnait ce quart-temps, les Tarn-et-Garonnais ayant, eux aussi, maintes difficultés à trouver le chemin du cercle (41-23, 20e). Mais individuellement ou collectivement, ils ne pouvaient guère espérer mieux car dès que l'Union s'appliquait, accélérait, la disette montalbanaise s'amplifiait, laissant par exemple Muto se gaver de points et de rebonds (59-31, 30e).Les joueurs landais arboraient un large sourire lors du dernier quart gagné pour l'anecdote par Montauban et pouvaient enfin crier leur joie. Le tout sous le regard bienveillant du coprésident Lamaignère aux anges : « C'est la concrétisation d'un travail de longue haleine de tout un groupe, un staff. Une montée qui donne tout son sens à l'Union, cette dernière qui nous permettra, je l'èspère, de bien figurer l'an prochain. »Le mot de la fin revenait au coach Mettay le regard déja tourné vers les prochaines échéances : « L'objectif principal de la saison étant rempli, les joueurs vont être totalement libérés pour aborder les coupes. Ce sont des compétiteurs qui ne sont nullement rassasiés et qui ont encore faim de victoires. »

 


Partager sur


Connectez-vous pour rédiger votre commentaire !